La cohérence cardiaque, LE compagnon anti-stress !

Pour bon nombre d’étudiants, les périodes de blocus et d’examens sont une source de stress et d’agitation intérieure.

Ce n’est pas toujours évident de rester concentré, de mémoriser, de s’organiser, … et donc d’être performant lorsqu’on a un nœud dans l’estomac, une boule au ventre et que notre rythme cardiaque a tendance à s’emballer … Lire la suite

Je me décontracte en quelques instants

déconcentration

Tu as l’impression d’être sollicité(e) de toute part ? Tu ne sais plus où donner de la tête ? Tu cours après le temps … qui passe beaucoup trop vite à ton goût ?

Ta « to do list » te semble insurmontable ? Tu te disperses et au final, tes actions te semblent peu efficaces ?

pause

Voici 5 étapes pour te décontracter et te recentrer

  1. Éteins ton téléphone portable, éloigne-toi des écrans de manière à ne pas être dérangé(e).
  2. En position debout, assise ou couchée, ferme les yeux et permets à ton corps de se mettre en veille. Déconnecte-toi du monde extérieur pour te recentrer sur ton monde intérieur. Si des pensées te traversent, n’essaie pas de les arrêter. Laisse-les venir et repartir simplement.
  3. Inspire par le nez et expire par la bouche en prenant conscience du passage de l’air, de tes poumons qui se gonflent et se dégonflent. Le calme intérieur s’installe progressivement.
  4. Visualise (passe en revue mentalement) les différentes parties de ton corps calmement en commençant par tes pieds et en remontant lentement vers ton visage. Sois à l’écoute des sensations.
  5. En fin d’exercice, observe ton état de relâchement et de calme intérieur.

Choisir de s’arrêter quelques instants pour mieux repartir ensuite…

calme

Tu pourrais aussi être intéressé(e) par :

 

As-tu déjà colorié un mandala ?

Choisis quelques crayons, marqueurs ou pastels et donne libre cours à ta créativité ! 5 à 10 minutes suffisent pour en ressentir les bienfaits.

Tente l’expérience avant de commencer à étudier par exemple : tu retrouveras attention, concentrationcalme et harmonie.

C’est une activité ludique que je pratique volontiers. Voici l’un des derniers mandalas que j’ai réalisé à l’aide de marqueurs.

mandala-1216

Fais de tes émotions des alliées lors de l’apprentissage

L’Être humain exprime quotidiennement un grand nombre d’émotions (joie, tristesse, colère, peur, …) et celles-ci influencent son comportement. En matière d’apprentissage, les émotions agréables sont de véritables atouts : le plaisir de découvrir, la joie de créer, la fierté de réussir, … Les émotions moins agréables peuvent, quant à elles, entraver le processus d’apprentissage : la peur de se tromper, la colère face à la durée des devoirs, la tristesse de voir que les autres y arrivent et pas nous, …. Certaines d’entre elles trouvent leur origine dans un manque de confiance en soi.

Si tu ressens de fortes émotions, étudier une nouvelle matière peut s’avérer difficile car tu seras peu disposé à focaliser ton attention sur ton apprentissage.

« Les émotions sont comme les vagues, on ne peut les empêcher d’arriver mais on peut choisir sur laquelle on veut surfer. »

vague

Comment identifier ses émotions ?

Un moyen simple pour identifier tes émotions est de te parler en étant le plus précis possible et en commençant tes phrases par « Je ». Demande-toi :

  • Qu’est-ce qui m’arrive exactement ici et maintenant ? Qu’est-ce que je ressens ?

Exemple : Je ressens de la peur. J’ai un nœud dans l’estomac.

  • Comment puis-je expliquer cela ?

Exemple : Je pense à l’interrogation prévue demain. Il faut vraiment que je sois bien concentré pour réussir car je sais que je suis vite distrait.

Lorsque tu identifies une émotion et que tu es en mesure de la comprendre, tu es capable de l’apprivoiser et de réagir de façon plus adaptée à la situation.

Exercice pour retrouver son calme intérieur

Retire-toi dans un endroit que tu apprécies afin de t’isoler de toute stimulation extérieure. Cela va permettre à tes émotions de retomber. Installe-toi par exemple au pied d’un arbre de ton jardin.

Durant quelques instants, ferme les yeux et prends conscience de ta respiration, sans la forcer. Sens l’air qui entre par tes narines, descend dans ta trachée, puis gonfle ton ventre et qui ressort ensuite par ta bouche.

calme