Je m’autorise, j’ose les imperfections

As-tu identifié le comportement décrit dans le billet précédent? Les caractéristiques mises en avant sont celles d’une personne perfectionniste.

Dans ta quête de perfection, vis-tu la plupart du temps ton parcours étudiant avec :

  • des peurs ? de l’angoisse ? du stress ?
  • de la tristesse ? de la frustration ? de l’insatisfaction ?
  • un fardeau ? un masque ?

As-tu des attentes excessives vis-à-vis de toi-même ?

fardeau

Etre prêt à prendre des risques pour réaliser son potentiel

Et si en 2017, plutôt que de viser « le mieux », tu visais à « faire de ton mieux » ? Et si tu décidais d’oser être toi avec tes imperfections.

Dès ton plus jeune âge, c’est en tombant que tu as appris à marcher, en babillant que tu as appris à parler, en gribouillant à l’extérieur du cadre que tu as appris à colorier l’intérieur.

« Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même. », Kierkegaard

Retrouve tes élans d’enfant :

  • ouvre la porte à l’expérimentation;
  • fixe-toi des objectifs motivants, ambitieux et réalistes;
  • accepte de commettre des erreurs;
  • prends le temps de les « digérer », recherches-en les causes et tires-en un enseignement pour évoluer;
  • savoure chaque défi relevé, chaque obstacle dépassé;
  • éprouve de la reconnaissance envers toi-même.

********* « La plus grande erreur, c’est d’avoir peur de se tromper », H. Hubbard

Tomber le masque pour oser être vrai, oser être soi

Court-métrage (5 minutes) écrit et réalisé par KJ Adames, produit par Stella Davis

Le coaching scolaire et étudiant : un accompagnement vers la réussite scolaire

Fleche Espace EtudiantsAs-tu envie de t’épanouir dans le cadre de tes études ? de te connaître davantage en tant qu’étudiant pour utiliser pleinement tes capacités et favoriser ta réussite scolaire ? Veux-tu être en accord avec toi-même pour réaliser ton vrai potentiel ?

Que tu sois dans l’enseignement secondaire, supérieur universitaire ou non, je t’accompagne en tant que coach dans l’atteinte de ton objectif. Contacte-moi pour un premier entretien sans engagement.

potentiel

Histoire de dragon

dragon

Au temps jadis se trouvait un village terrorisé par un immense dragon. Quand il apparaissait, sa gueule immense crachait tant de flammes que les passants s’enfuyaient, terrorisés. Il était lui-même désespéré de ne pouvoir mieux contenir sa nature de dragon et se cachait, plein de honte.

Le conseil des anciens avait décidé de fouiller la forêt et trouver sa tanière pour le mettre à mort pendant son sommeil.

Mais un vieux sage proposa une autre solution : si on utilisait le potentiel de ce dragon dans l’intérêt général ? Il proposa alors qu’on lui confie l’allumage des réverbères de la ville.

Étonné, inquiet de ne pouvoir répondre à la demande qui lui était faite, le dragon accepta, la peur au ventre. Et oh miracle ! Il s’acquitta si bien de sa tâche qu’on lui confia également le ramonage des cheminées, la gestion des détritus et quelques autres travaux qui le comblèrent de joie.solution

Il pouvait enfin trouver une place dans un monde qui ne lui ressemblait pas, tout en respectant ses propres atouts. Les villageois l’accueillaient maintenant comme l’un des leurs, reconnaissants pour ses bienfaits.

Découvre et utilise pleinement ton potentiel pour avancer sur le chemin de l’épanouissement personnel.

epanouissement

Les grenouilles font la course

Il était une fois dans un village très lointain, une course de grenouilles ! Pour toutes les concurrentes, l’objectif consistait à arriver en haut d’une très grande tour. Tous les villageois se rassemblèrent sur le lieu de la course pour voir les grenouilles et pour les soutenir. La paroi verticale et lisse de l’édifice laissait les gens perplexes et curieux à l’idée que des batraciens puissent parvenir à grimper jusqu’au sommet de la tour. Les grenouilles alignées, le départ fut donné et la course commença.grenouille2Dès les premiers instants, les spectateurs se mirent à réagir devant les difficultés des grenouilles à s’agripper à la paroi. En fait, les spectateurs ne croyaient pas du tout qu’il soit possible que ces petites bêtes atteignent la cime de la tour. Et rapidement toutes les phrases que l’on entendit dans la foule furent de ce genre : « Quelle peine !!! Elles n’y arriveront jamais ! C’est impossible ! Elles feraient mieux de retourner à la mare pour profiter de la fraîcheur ! ». Après quelques minutes seulement, les grenouilles commencèrent à s’épuiser et leurs mouvements devenaient de moins en moins vigoureux.

Les villageois continuaient de répéter : « Quelle peine !!! Elles n’y arriveront jamais ! C’est vraiment impossible ! Regardez elles commencent toutes à faiblir, c’est fini ! ». Et ainsi, les unes après les autres, elles finissaient par se résigner devant l’impossible ascension. Finalement, toutes abandonnèrent sauf une, qui semblait avoir gardé encore un peu de vivacité !

grenouille

A présent, il ne restait plus qu’une seule grenouille et avec beaucoup d’efforts elle continuait de grimper. Devant ses difficultés, les gens répétaient inlassablement : « Quelle peine !!! Elle n’y arrivera jamais ! Elle va s’épuiser et finir par abandonner comme les autres ! ».

La petite grenouille restait tenace et à la fin, dans un dernier effort, elle rejoignit le haut de la tour. Les villageois médusés restèrent un long moment sans voix ! Les autres grenouilles voulurent savoir comment elle avait fait pour accomplir cet exploit. L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander d’expliquer comment elle avait pu réussir l’épreuve. Elle découvrit que la petite grenouille était sourde !Victoire